• AMIS BLOGUEURS AMIES BLOGUEUSES DU MONDE ENTIER

    Vous m'avez souvent demandé de vous raconter un Noël de mon enfance à la campagne

    je vais le faire suivez-moi

    à mon époque pas de Noël sans neige, toute la campagne était recouverte d'un tapis blanc en un mot c'était la campagne à la montagne

    nous sommes fin décembre à l'approche de Noël et déjà il a neigé depuis deux ou trois jours, les petites routes, les chemins sont recouverts de neige souvent verglacés

    chaque matin de bonne heure vers 7 heures les routes étaient dégagées à l'aide du traîneau de bois tiré par un brave cheval, je le vois encore qui avance paisiblement et et à pas réguliers les naseaux fumant dans l'air glacé

    car parfois en allant à l'école je croisais le cheval sur ma route avec son charretier.

    Dans les chemins pas de traîneau, il y a 50cms d'épaisseur de neige on s'enfonce jusqu'aux genoux

    les fumées des cheminées perçaient le ciel de neige dans la nature on a l'impression de marcher dans du coton un grand silence autour de nous

    de plus l'air est gelé, il fait très froid mais nous avons l'habitude et nous sommes préparés à affronter les gros hivers, les réserves sont faites bois, nourriture etc...

    enfin le jour tant attendu est arrivé il neige à gros flocons, on se prépare pour le grand évènement, le Père Noël va venir garnir mes sabots de cadeaux car depuis un mois on en parle, c'est la nuit veille de Noël une nuit agitée je ne tiens plus en place

    je me pose beaucoup de questions que va m'apporter le Père Noël, dans ma famille c'est le silence je suis impatient de savoir, mes sabots de bois sont bien propres et bien alignés devant la cheminée Père Noël tu peux venir

    je me couche avec des rêves plein la tête enfin j'arrive quand même à dormir et le lendemain matin jour de Noël je saute du lit et je fonce vers la cheminée les yeux grands ouverts et je cris en apercevant mes sabots de bois le bon Père Noël est passé

    marqué par ce souvenir j'ai encore devant mes yeux mes sabots garnis de cadeaux

    mon Noël était un livre à colorier, une boite de crayons de couleurs, un jeu en bois cubes ou autre, une orange, un petit paquet de crottes en chocolat, une blouse pour aller à l'école à mon époque tous les écolier étaient en blouse cette blouse faisait partie de mes cadeaux de Noël

    voilà un Noël de mon enfance modeste mais nous étions heureux, joie, bonheur

    le jour de Noël toute la campagne était recouverte de neige, c'était la carte postale un beau spectacle et un vrai Noël enneigé

    voilà Chers Amis Amies mon histoire vécue de mon Noël qui restera à tout jamais gravée dans ma mémoire.

    l'auteur : Gérard Massiot.


    votre commentaire
  • AMIS BLOGUEURS AMIES BLOGUEUSES

    Je vais vous raconter une belle histoire vécue et peu ordinaire d'une chatte à qui il ne manquait que la parole

    elle était d'une grande intelligence et d'une grande gentillesse et surtout elle n'était pas avare de ronrons, minette savait se faire aimer c'est vrai elle était adorable

    vous allez comprendre pourquoi par la suite cette histoire est curieuse et originale

    nous gardions une propriété dans la Somme et nous gardions minette chez elle, la propriété était proche de la Baie où, se posait sur l'eau de nombreuses variétés d'oiseaux migrateurs, un jolie spectacle de la nature en un mot un endroit de rêve où la nature rayonnait à chaque pas.

    Nous avions à nous occuper d'une chatte angora appelée Tonnette par ses propriétaires, pourquoi ce nom ? et bien chers amis amies c'est simple : elle adorait le thon en boite, son plat favori.

    Cette chatte avait du flaire et un don divinatoire, pourquoi ? elle devinait le jour de la sortie des poubelles et elle ne se trompait pas ah! elle avait du flaire la minette oui je sortais les poubelles deux fois par semaine, elle était très intelligente car quand s'était le jour de la sortie sans avoir encore rien bouger elle venait près de moi en miaulant deux ou trois fois pour me faire comprendre à sa manière que c'était bien le jour de la sortie des poubelles, moi qui cherche à  comprendre le comportement des animaux au début je me demandais pourquoi ces miaulements et elle me fixait bien, par la suite j'ai compris ce qu'elle voulait me dire et on se comprenait (c'était la sortie des poubelles)

    quand c'était le jour de la sortie des poubelles peu importe où elle se trouvait dans le parc ou dans le jardin des voisins elle arrivait à toute vitesse à mes côtés et dès que je commençais à rouler les poubelles en trottinant elle arrivait à mes côtés et c'était le départ elle me suivait comme un petit chien sans jamais me quitter toujours à mes côtés, nous traversions toute la propriété pour arriver dans la rue où je déposais  la poubelle au bord du trottoir, Tonnette était toujours présente le temps que je pose la poubelle elle s'asseyait sur le trottoir en me fixant bien, elle attendait mon retour et dès que je remontais la propriété elle était toujours présente en trottinant à mes côtés, elle ne me quittais pas du regard jusqu'au moment où nous étions devant la maison (Tonnette était heureuse, elle avait accompli sa mission et elle repartait)

    vous avez compris son grand plaisir c'était la sortie des poubelles.

    Voilà une belle histoire émouvante et intelligente.

    l'auteur : Gérard Massiot

     


    votre commentaire
  • AMIS BLOGUEURS AMIES BLOGUEUSES 

    je vais répondre à vos nombreuses questions au sujet de la souffrance d'un ANIMAL ABANDONNE

    Oui nous avons gardé bénévolement chez eux des animaux chats, chiens, poissons, etc... si nous avons accepté ces gardes d'animaux à notre retraite c'est justement pour éviter les abandons et redonner confiance aux propriétaires d'animaux, les rassurer, en ce qui nous concerne il n'y a jamais eu de problème, nous avons su gérer

    cette garde bénévole qu'on nous avait confié avec des animaux inconnus de nous au départ

    nous n'avons jamais eu de problème pendant ces gardes bénévoles car ces animaux sont intelligents et ils avaient compris dès notre arrivée que c'était nous qui devenaient leur gardien pour parfois six mois

    Je l'ai dit et je le confirme nous n'avons jamais été mordus ou griffés obéissance totale des animaux ils étaient avec nous comme avec leurs maîtres parfois même plus gatés.

                                         MAINTENANT PARLONS DES ANIMAUX ABANDONNES

    Animaux que j'ai vu moi-même car je lis dans leurs yeux leurs regards est triste on voit la souffrance et même ils pensent à leurs échecs quand ils se retrouvent seuls abandonnés, plus de repère pour eux ils ont tout perdu "ou vais-je allé, que vais-je devenir" en les regardant à leur manière ils me parlent "si tu savais ce que je suis devenu et comme je souffre".

    oui les animaux sont intelligents j'en ai l'expérience comme les humains ils ont des peines et des joies, ne les laissons pas souffrir car un animal, ce n'est pas un jouet (C'EST UNE VIE)

    En conclusion : les propriétaire nous ont fait confiance et personne ne l'a regretté

    les animaux sont restés chez eux avec nous sans traumatisme

    Voilà notre histoire vécue avec des animaux inconnus de nous gardés bénévolement

                               PAS D'ABANDON = SOUFFRANCE

    l'auteur : Gérard Massiot. 


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Amis  Amies   blogueurs   blogueuses   du     monde  Entier  Merci   à  Vous  

    Et  tous  ceux  qui  m'aident  dans  ma  tâche   à  vous  raconter  la  NATURE  

    FACEBOOK   GOOGLE    EKLABLOG    et les  Autres  

    Je  n'oublierais  jamais  le  souvenir  ,  cette  période  ou  nous  avions  un  petit  troupeaux   de  Chèvre  et  un  bouc  et  des  petits  chevreaux  oui  plus  d'un  demi   siècle mais  j'ai  encore  des mes  oreilles  le  bêlement  et  le  bruit  de  la  clochette  qui  teinte  dans  le  lointain  et  j'ai  encore  devant  mes  yeux  les chèvres  partant  dans  les  près manger  toute  l'herbe  haute    et   bien   grasse  

    oui  dans  ma  jeunesse  c'était  nos  tondeuses  d'herbe  l'entretien  des  prairies          de  nos  chemins   elles  nous  rendaient  de  grands  services  

    je  me  souviens  les  chèvres  revenaient des  près  le pis  gonflé de  lait                                    Oui  la  NATURE  était  présente  à  chaque  instant  de  notre   vie  

    La   NATURE   était  mon  terrain  de  jeux  j'ai  passé  toute   ma  jeunesse  

    je  suis  son  témoin  son  Représentant  de  cette   Belle  NATURE  ou  tous   était        Naturel  il  fallait  vivre  avec  les  moyens  du  bord  mais  grands  parents  mes     Parents  étaient  dans  les  champs  du  matin  au  soir  la  vie  était  dure  mais  ce  qui ne m'a  pas  empêché    de  vivre  et  oui  78   ans  aujourd'hui  

    Voila  chers    Amis  Amies  un  peu  de  mon  histoire  ou  la  NATURE  était  présente   à   chaque  instant   

    Suivez  moi  vous  aurez  à  lire  d'autres  belles  Histoires  de  la  NATURE  

         L'auteur   :   Gérard   Massiot   

     

     


    votre commentaire